Et si le marché immobilier repassait au vert en 2015

Barometre-immobilier-marocBaromètre du marché immobilier au Maroc

Au Maroc, le marché immobilier de l’année 2014 a été conforme aux prévisions, une conjoncture mitigée pour l’activité immobilière. Les prix ont continué de baisser régulièrement, avec une légère amélioration de 0,2 % enregistrée depuis le début de l’année.

marché-immobilier-maroc
En effet, la plus forte baisse a été inscrite à la fin du troisième trimestre et au début du quatrième pour atteindre son plus faible prix moyen cette année au mois d’octobre avec 13.079 Dhs/m². Or, après cette forte baisse, les prix moyens ont repris de petites couleurs vers la fin de l’année.

Le marché immobilier Casablancais, équilibré avec une hausse des prix modérée

marché-immobilier-maroc
A Casablanca, le prix moyen du m2 passe sous la barre des 15.400Dhs ce qui représente une baisse globale de -7,8% depuis janvier 2013, où le prix moyen était de 16.630 Dhs. La ville a connu cette année une conformité au niveau de la demande immobilière, les Casablancais sont autant intéressés par la vente que par la location.

Immobilier neuf: les régions en plein essor

marché-immobilier-maroc
La région du Grand Casablanca arrive en tête avec un prix moyen de 14.500 Dhs/m² suivie de la région de Marrakech-Tinsift-Al Haouz avec 12.630 Dhs/m². Le prix moyen le plus bas au Maroc, a été enregistré dans la région de l’Oriental.

Location, l’impact de la saisonnalité

marché-immobilier-maroc
Au Maroc, le marché immobilier locatif a été toujours influencé par un caractère saisonnier. Les plus fortes demandes ont été enregistrées cette année aux mois de juin 51%, juillet 52% et août 48%. Et par type de biens, ce sont les appartements qui, à l’image de l’année précédente, ont récoltés le plus de demandes, aussi bien à l’achat/vente qu’à la location (74% et 65% respectivement).

marché-immobilier-marocmarché-immobilier-maroc

  •                                                                                                                                                                            Après des mois de grisaille et avec un rebond de confiance au dernier trimestre 2014, pourrions-nous parler d’une reprise et d’un nouveau départ pour le marché immobilier ?

Kamal ZOUAK – DG Agence Home Sweet Home :

L’année 2014 était supposée être l’année de la reprise, il s’est avéré que ce n’était pas le cas. Nous avons reçu plusieurs prospects en vue de l’acquisition d’un bien à Marrakech mais nous avons rencontré des problèmes au niveau de la disparité entre le prix psychologique et le prix affiché chez « le promoteur ».
Depuis 2013, on se dit cette année, ça va être l’année de la reprise. Je crois que les promoteurs ont compris finalement que pour vendre il faut répondre aux attentes du client en termes de la qualité et des prix.

Abdessalam EL AIDI – Promoteur :

Le marché immobilier a poursuit sa décroissance tout au long de l’année 2014. Malgré l’arrivée des MREs, le marché est resté très calme et même voir très difficile au niveau des ventes. Nous avons remarqué une baisse de -35 % par rapport aux demandes et surtout pendant les périodes estivales.
Malheureusement, nous n’avons prévu aucun projet pour l’année 2015 vu l’absence des terrains à construire à des prix rentables.

Hassan BEKTACHI – DC Tanger City Center :

Sur la ville de Tanger, nous pouvons dire que le marché s’essouffle un peu, principalement en raison d´une crise qui se constate et d’une demande qui se ralentit.
Notre projet Tanger City Center, de par sa configuration, sa mixité d’usages et son intégralité, suscite l’intérêt des acheteurs et représente une excellent opportunité d’investissement. L’année 2015 sera une année d’ouverture et de confrontation où nous comptons collaborer avec des prestataires de renom et grands professionnels.

Source : Baromètre immobilier Mubawab 
Source image : Google images

Permalink

One Response to Et si le marché immobilier repassait au vert en 2015

  1. Amiel says:

    Merci pour cet article très informatif. Je trouve que même si le secteur a connu une baisse des taux je pense qu’avec le Brexit, qui a un effet très remarquable sur l’immobilier, redressera la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>