Les conditions d’adhésion à une assurance de prêt hypothécaire

Assurance prêt hypothécaire : précautions avant souscription

Avant de signer un contrat d’assurance hypothécaire, il faut s’assurer d’être bien assuré. Au moment de la souscription, l’établissement de crédit ventera certainement les mérites de ses propositions. Mais au lieu de vous laisser séduire, portez un regard attentif sur les détails de l’accord.

Les termes de l’accord

Dans sur vendre leur service. Théoriquement, ils promettent une garantie alléchante et un remboursement en cas de maladie ou de décès de l’assuré.  En pratique, c’est loin d’être aussi simple et au moment de réclamer son dû, le client se verra confronter à un refus de prise en charge sous une multitude de le but d’attirer de nouveaux clients, les banques et les sociétés de prêt n’hésitent pas à prétextes soi-disant stipulés dans les clauses du contrat. Pour éviter cela, lisez attentivement les termes et les conditions de l’offre et en cas de doute, consultez votre banquier ou mieux encore, l’avis d’un expert.

Les règles générales

Tout d’abord, sachez que vous disposez d’un délai d’attente de 90 jours en cas d’accident ou de maladie. Pour bénéficier d’une couverture pour invalidité totale, l’état doit durer 24 mois après le sinistre et être grave au point de vous empêcher de poursuivre votre carrière et d’exercer toute autre activité génératrice de revenus. A partir du 25ème mois, vous devez être dans l’incapacité totale de pratiquer toute occupation lucrative. Le suivi médical régulier de votre situation est également impératif pour que votre état d’invalidité soit validé par l’organisme prêteur.

Les exclusions

Pour être considéré comme totalement invalide et recevoir une couverture de prêt hypothécaire, cela dépend des critères d’évaluation de la société de crédit. Sont exclus de garantie les problèmes habituels comme : les jambes cassées, la fatigue et les maux de dos. Les garanties valent pour les problèmes sévères. A titre d’exemples : les maladies graves et incurables, les pertes de faculté (handicap, perte de la vue, etc.) les crises cardiaques,  les accidents vasculaires cérébraux et les cas psychiatriques sont pris en charge.

Assurance solde restant dû

En Belgique, au moment de souscrire un prêt hypothécaire, il faut aussi adhérer à une assurance solde restant dû et à une assurance incendie/habitation. L’assurance solde restant dû garantit le paiement du reste de crédit à régler en cas de décès de l’assuré. C’est une manière pratique et avantageuse de payer le reste des mensualités jusqu’à échéance de l’emprunt. Cela prémunit la société de crédit contre les risques d’impayé et décharge les proches du remboursement du prêt. Souscrire à cette assurance n’est pas une obligation légale.  En revanche, tous les établissements de crédit et les banques l’exigent pour un prêt hypothécaire et le montant est librement fixé par ces organismes. Un organisme peut ainsi proposer le meilleur taux hypothécaire en Belgique et appliquer des prix très élevés ou un taux peu attractif à des tarifs alléchants. En général, le calcul du coût de l’assurance solde restant dû s’effectue à partir  des éléments suivants :

  • montant du prêt hypothécaire
  • durée du crédit
  • âge du preneur
  • espérance de vie du preneur

Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>